Big Basin Redwoods

- par dans

Je crois que je n’ai jamais trop aimé le mois de Janvier. L’après-coup de Noël et du jour de l’an, la météo souvent sordide (peut-être encore plus ici), une bien triste date anniversaire… heureusement que des très belles personnes sont nées pendant ce mois-là, ça compense pas mal 😉

Anyway, mon autre façon de ramener de la joie dans ce mois mal-aimé est de prévoir des escapades, prendre l’air et bien sûr organiser un week-end spécial pour Bastien. Et cette année, une thématique s’est clairement détachée : nous avons exploré les endroits encore inconnus, et ils avaient tous en commun d’abriter des Redwoods ! En y repensant quelques mois plus tard, après des mois d’enfermement (je vous rappelle qu’on est encore plus ou moins confinés ici à l’heure où je vous parle), ces sorties ont une saveur encore plus particulière!

Une intro bien longue pour vous parler cette fois d’un parc régional qui se trouve à environ 2h de route de San Francisco en direction de Santa Cruz, mais dans les montagnes.

Le plus vieux parc régional de Californie

Créé en 1902 grâce entre autre au Semperivens Club (association dédiée à la protection des Redwoods), le parc abrite l’une des plus anciennes collections de « ancient coast Redwoods » dont certains sont vieux de 1800 ans.

Au Sud de San Francisco et de la Silicon Valley et tout proche de Santa Cruz, le parc est assez populaire, avec près de 130 km de trails et pas mal d’options de camping. Il y a aussi de nombreuses cascades à découvrir au fil des chemins de randonnée.

A noter que, pour la protection de certaines espèces notamment, le parc est « crumb clean« , c’est-à-dire qu’il ne faut pas laisser de miettes après le pique-nique, et encore moins nourrir intentionnellement les animaux !

Entre arbres et eau

Sur 2 jours, nous avons pu parcourir de jolis trails, avec un temps relativement clément, bien que très humide les jours précédents notre arrivée. On a pu voir plein de champignons du coup!

On a privilégié les petites randonnées le premier jour, autour du visitor center et du camping, pour attaquer un trail plus long le lendemain matin.

Nuit en camping

Bon l’idée de camper en janvier était sans doute pas la meilleure idée du monde, on va pas se mentir. Les températures clémentes du début du mois m’avaient rendu peut-être un peu trop positive ! Heureusement, contrairement à notre expérience de backpacking en été en restriction sécheresse, on a pu se faire un joli feu dans le firepit prévu à chaque emplacement. Un bon repas au BBQ et une soirée à regarder les flammes danser, bien couverts sous nos doudounes et bonnets, on était pas mal !

La nuit a été plus fraîche (merci l’humidité !) mais on a survécu et on a pu faire notre randonnée le lendemain comme des chefs ! Un petit resto sur la route du retour (la route de l’océan tant qu’à faire) et en voilà une belle façon de conclure de joli week-end dans les arbres !

Tags : , ,

2 commentaires

Tout à fait d’accord sur le fait que les meilleurs naissent en Janvier 😀
Bon, voir ces postes alors que j’aurai dû être en train de finir ma valise me fait quand même bien râler après les événements des derniers mois. Mais ce n’est que partie remise 🙂

I know 😒

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.