Cable Car Museum

- par dans

Vous savez comme souvent les Parisiens n’ont jamais visité la Tour Eiffel (true story, 6 ans à Paris, Bastien n’y est jamais allé – je l’avais visité des années avant d’y vivre) ? Et bien ici les San Franciscains ne prennent pas le Cable Car ! Bon il y a toujours des exceptions mais la majorité des utilisateurs sont des touristes.

Saskia nous aurait bien fait sauté le pas, et on a failli avec nos derniers visiteurs bourguignons mais non, on a toujours pas voyagé les cheveux au vent sur ces wagons d’une autre époque. Mais nous sommes quand même aller voir le Cable Car Museum. On avait peut-être besoin de comprendre comment ça marchait avant de monter dedans, qui sait ?

Icône San Franciscaine

En français, le cable car devient un tramway à traction par câble ! Et ma foi cela traduit très bien le mécanisme qui fait avancer ces jolis wagons dans les quartiers pentus de la ville. Des gros câbles tournent en permanence sous les rues et permettent aux wagons de s’y accrocher et d’être « tirés » le long de leur parcours.

Système inventé par un certain Andrew Smith Hallidie, il devient un des transports les plus utilisés dans la ville pendant l’âge d’or des Cable Cars entre 1873 (1ère ligne inaugurée) et la fin du XIXe siècle. Il y a alors plus d’une vingtaine de lignes qui sillonnent la ville, avec plusieurs opérateurs qui se partagent le marché.

L’arrivée des tramway électriques et surtout le tremblement de terre de 1906 a mis fin à la popularité de ce moyen de transport. Il faut dire que l’entretien des lignes, et des terminus où les câbles sont opérés représentaient un sacré boulot.

Au final, les habitants de San Francisco se sont battus pour que plusieurs lignes subsistent. Après des travaux de modernisation, il reste désormais 3 lignes qui desservent les quartiers très touristiques et dont certains terminus sont de vrais attractions, comme notamment Powell Street, où se situe la plaque tournante en plein air qui permet au cable car de faire demi-tour.

Power House

Le musée du Cable Car se situe dans le dépôt des wagons (il n’y a pas de service la nuit) et là où les câbles sont tournent autour des roues entraînées par les moteurs. Les câbles tournent donc en continu et on peut y voir toutes les lignes, c’est assez marrant! Il y est aussi expliqué le mécanisme par lequel les wagons s’accrochent au câble, comment les conducteurs maîtrisent la voiture avec un levier, où encore comment les virages sont gérés en sous-terrain.

Beaucoup d’images également de la ville pendant l’âge d’or du Cable Car. Et c’est assez impressionnant de voir ces wagons partout dans les rues de l’époque, quand on voit à quoi elles ressemblent maintenant. De nombreuses images impressionnantes de l’après tremblement de terre de 1906 donnent une idée des ravages causés, et des travaux monstres effectués pour transformer la ville.

Assez petit mais gratuit, et plutôt complet, on a vraiment passé un bon moment dans ce musée situé à quelques blocs de chez nous. Si vous voulez en savoir un peu plus, l’article en français sur Wikipédia est top.

Tags : ,

2 commentaires

Article intéressant !
Vous allez les tester alors ? Ou déjà fait depuis la parution de l’article ?

Toujours pas non ! On ne manquera pas de le faire savoir quand on ça sera le cas ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.