Golden Gate Volunteer

- par dans
{Servez-vous un café ou ouvrez une bière et installez-vous confortablement… ?}

Le volunteering, bénévolat in french, c’est un peu un big deal aux Etats-Unis. Selon le Bureau of Labor Statistics, environ 25% des américains (soit près de 63 millions de personnes) ont été bénévoles au moins une fois entre septembre 2014 et septembre 2015. Aux Etats-Unis c’est tout une tradition, et c’est quelque chose qui est vraiment intégré à la société et que les gens commencent à faire tôt. C’est bénéfique à la société ainsi qu’à celui qui réalise l’action… et c’est toujours une bonne idée d’avoir des expériences de volunteer à valoriser sur son CV.

S’intégrer à la société

Avant d’arriver à San Francisco, j’avais déjà repéré l’importance que cette activité avait dans la société américaine et j’avais à cœur de trouver une mission qui pourrait me convenir et me permettre de rencontrer des gens. C’est vraiment en adoptant certaines mœurs que l’on peut comprendre une société étrangère et si sentir mieux. En faisant du bénévolat, je rencontre des américains, j’apprends énormément de choses sur le fonctionnement des institutions et je peux aussi acquérir de nouvelles compétences. Bref, de mon point de vue c’était vraiment une évidence de prendre part à une activité de bénévolat. Il ne me restait plus qu’à choisir où je souhaitais donner de mon temps !

Devenir Volunteer

Il y a énormément de moyens à disposition pour trouver un poste de bénévole : des sites spécialisés (comme par exemple Volunteermatch), qui regroupent tous les besoins des associations et les classent par domaines, ou bien il suffit de se rendre directement sur le site des institutions qui nous intéressent.

Je me suis naturellement tournée vers les musées et autres sites touristiques. Presque tous ont une page dédiée sur leur site internet pour détailler les missions confiées aux bénévoles et pour savoir comment rejoindre l’équipe. Les processus peuvent varier mais généralement il s’agit de remplir un formulaire en ligne, d’avoir un petit entretien téléphonique ou en rendez-vous pour vérifier la comptabilité entre la personne et la mission confiée.

National Park Service : Golden Gate National Recreation Area

Visitor information at the Golden Gate Bridge Welcome Center

Après avoir contacté l’Office de tourisme de San Francisco, et une association d’auberges de jeunesse, j’ai envoyé un formulaire au National Park Service pour un poste au Welcome Center du Golden Gate Bridge. Le centre d’informations est situé à l’entrée du pont, côté sud. Ils avaient besoin de quelqu’un parlant français pour renseigner les visiteurs… Français ! C’est bien connu, les touristes français ne sont pas fichus de ont du mal à parler et comprennent plus ou moins bien l’anglais et le mieux est donc de leur parler directement en français ! Je trouve ça parfois désolant, mais c’est comme ça, et pour le coup ça m’arrange ! Mais pour arrêter d’enfoncer mes compatriotes, pour l’instant j’ai vu plus d’espagnols incapables de s’exprimer en anglais… l’honneur est sauf ! ?

Pour en revenir à notre pont, j’ai donc passé un petit entretien téléphonique avec la responsable des bénévoles après avoir rempli un formulaire en ligne. Giessel (c’est son prénom!) s’est renseigné sur mes motivations et m’en a appris un peu plus sur les missions qui pourraient m’être confiées. Nous avons ensuite convenu d’un rendez-vous pour une demi-journée de formation, et voilà ! C’était le début de mon expérience de bénévole ! Je me suis donc rendue au pont il y a quelque temps : Giessel m’a expliqué le fonctionnement du parc (c’est très grand !) et les différentes institutions qui jouent un rôle dans la préservation des différents espaces du Golden Gate National Recreation Area.

Golden Gate National Recreation Area

Aujourd’hui on dénombre 413 national parks aux Etats-Unis (en espérant que ça dure…) et le National Park Service, responsable de la protection de ses espaces a été créé en 1916 par le Président Wilson. Ce sont plus de 83 millions d’hectares d’espaces naturels à préserver, notamment grâce à des programmes de protection et de prévention. Il y a des parcs dans 49 états, ainsi que les territoires rattachés aux Etats-Unis comme par exemple Guam ou bien Puerto Rico. Pour continuer dans la partie culture générale, c’est Yellowstone qui est le plus ancien parc national au monde : créé en 1872, il a en quelque sorte impulsé le mouvement mondial de parcs nationaux qui ont été établis par la suite.

 

Pour en revenir au parc qui nous intéresse, le Golden Gate National Recreation Area a lui été créé en 1972 après le rachat des terres à l’US Army. Ces particularités sont que c’est un des plus grands parcs urbains au monde et qu’il est constitué de plusieurs territoires distincts qui ne sont pas contigus.  Et non le pont lui-même ne fait pas parti du parc et est géré par le Golden Gate Bridge, Highway and Transportation District. Par contre, dans ce parc on distingue les sites suivants (vous devriez en reconnaître quelques uns !) :

Quand on vous dit qu’il y a énormément de choses à voir dans le coin ! Les grands gagnants sont Alcatraz et Muir Woods, qui avec le pont sont les endroits les plus visités par les touristes. De notre côté, on fait durer le suspense avec Alcatraz… (en partie parce qu’il faut acheter ses billets plusieurs semaines à l’avance ! ?). Muir Woods est aussi sur notre liste, mais il faut bien planifier le trajet là-bas si on a pas de voiture.

J’en aussi appris énormément sur la construction du pont, et j’ai eu droit à une visite privée de Fort Point ! Souvenez-vous, on en parlé lors de notre journée rando autour du pont. Cette fois le fort était fermé au public donc désert. C’était très cool ! Et j’ai aussi de nombreux goodies ! Dont quelques uns qui me servent quand je suis « on duty ».

sf-volunteer-goodies-nps-c-w-bound

Une matinée au Welcome Center

Vous êtes toujours là ?

Depuis 2 semaines, j’ai donc commencé ma mission de bénévole. J’accueille les touristes qui souhaitent des renseignements sur le pont et le parc. Parfois, ils veulent juste savoir où sont les toilettes, ou bien savoir comment se rendre à Fisherman’s Wharf, ce qui est un peu frustrant sachant toutes les choses passionnantes qu’il y a à raconter sur le pont ou le parc. Mais on peut tomber sur des personnes qui demandent de « vraies » infos et ça devient intéressant de discuter avec eux. La question la plus posée concerne la longueur du pont (2,7 km) et combien de temps il faut pour le traverser (environ 45 min, mais ça dépend du nombre de stops que vous ferez en chemin !). J’ai déjà au l’occasion de renseigner des Français, Belges et Québécois, donc ma mission est déjà un peu remplie !

Je discute beaucoup avec Giessel, qui est généralement là à l’accueil avec moi, et j’en apprends beaucoup sur le fonctionnement des parcs et sur les animaux (elle est biologiste de formation). Bref, je ne m’ennuie jamais ! La seule chose un peu négative sur cette activité de bénévolat, c’est le temps que je mets à rejoindre le Welcome Center : 1h de bus en moyenne, soit 2h de trajet pour 3h30 sur place… Le retour à l’appartement pour manger vers 14h30 dans le meilleur des cas est parfois un peu rude ! Cela dit, j’espère que je pourrai continuer à consacrer un peu de temps à cette activité quand j’aurai trouvé du travail !

Vous êtes prévenus, vous aurez un guide à dispo quand vous viendrez visiter le pont ! Il reste encore plein de choses que je ne vous ai pas révélé et que je vous réserve pour votre visite ! ?

Tags : , ,

2 commentaires

Bien, effectivement ca donne envie! Il ne reste plus qu’à..
Félicitations Pauline ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.