Road-trip jusqu’à Santa Cruz

- par dans

Aaaah la côte californienne… Suivre la Route 1 vers le Sud, longer le Pacifique entre falaises et plages. C’est un des clichés typiques de la Californie et il faut dire que la réalité est plutôt à la hauteur de l’idée qu’on peut s’en faire. Et on rajoute à ça une ville à l’esprit bien chill et ça donne un joli week-end détente à Santa Cruz ! Retour sur notre découverte de la ville début Décembre.

The décapotable (convertible en anglais!)

Quoi de plus cliché qu’une décapotable pour rouler en bordure de l’océan en Californie ? Difficile de faire mieux n’est-ce pas ? Bon, disons qu’on eu un toit qui s’ouvrait un peu par hasard mais que c’était plutôt sympa! On a en effet loué une voiture pour descendre la côte jusqu’à Santa Cruz. Une première sur San Francisco puisqu’on se contentait jusque là d’aller uniquement dans les lieux accessibles en transport en commun. On est donc passé par une plateforme de location de voiture entre particuliers. On a trouvé une voiture disponible dans notre quartier et pas trop chère et zou, nous voilà partis pour Santa Cruz.

Et c’est comme ça qu’on se retrouve dans une minuscule Smart avec un toit « décapotable ». Clairement pas la meilleure voiture du monde, mais suffisante pour conduire environ deux heures!

La côte Pacifique : Fitzgerald Marine Reserve, Pigeon Point Lighthouse, Shark Cove Beach and Panther Beach

L’idée en prenant la route pour rejoindre Santa Cruz c’était aussi de découvrir les jolis endroits qui se succèdent le long de la mythique Route 1. C’est souvent cette route qui est conseillée lorsque l’on souhaite rejoindre Los Angeles depuis San Francisco : longue mais magnifique, avec plusieurs étapes toutes aussi splendides (Monterey, Big Sur, San Luis Obispo, Santa Barbara, Malibu…). Un joli programme donc qui commence dès la sortie de San Francisco. On ira pas aussi loin mais on profite déjà de la route!

Premier arrêt à Pacifica, un petit village avec une jolie plage prisée par les surfeurs.

 

On continue ensuite pour un stop plus long à la Fitzgerald Marine Reserve. Ce petit parc abrite de jolies plages et de nombreux spécimens de cyprès typiques de la côte. C’est aussi un endroit privilégié pour la pêche à pied dans les petites mares laissées par la marée. On peut également y observer des phoques dans la bien nommée Seal Cove. On s’est juste contenté de suivre le Coastal Trail et d’admirer la vue et c’était une jolie entrée en matière !

Petite pause café ensuite dans la petite ville de Half Moon Bay avant de poursuivre jusqu’au Pigeon Point Lighthouse, un des plus hauts phares des Etats-unis construit en 1872. Et là, un petit cocorico s’impose puisque c’est une lentille de Fresnel qui était installée à l’origine pour guider les marins. Le phare ne peut pas être actuellement visité car une levée de fonds est nécessaire pour le restaurer. On peut cependant voir la lentille dans un autre bâtiment qui sert de petit musée. Un très joli coin où on a pique-niquer en face de l’océan. En super bonus, on a vu des dauphins ! 🐬

Avant d’arriver à Santa Cruz, deux autres jolis arrêts au bord de l’eau : Shark Fin Cove et Panther Beach. Pour le premier, on emprunte un petit chemin pour rejoindre une crique un peu cachée. Là on peut y admirer un beau découpage de la falaise qui forme une porte et les vagues qui roulent derrière. On pourra ensuite s’aventurer un peu sur la falaise pour voir ce chouette paysage sous un autre point de vue. Pour Panther Beach, on restera sur la falaise qui offre une magnifique vue à 360 degrés sur deux belles criques.

Santa Cruz

On arrive à Santa Cruz en fin d’après-midi. Cela nous laisse le temps de marcher jusqu’au bord de l’eau à temps pour le coucher de soleil. La ville est plutôt petite mais agréable à parcourir à pied. On descend donc le long de la rivière jusqu’au wharf (= quai en V.O). Les jolies couleurs du ciel nous accompagneront jusqu’au phare en longeant la côte. Beaucoup de surfeurs sont toujours dans l’eau et confirment le statut de « surf city » de la ville. De nombreuses marquent de surf, skate, sports nautiques… sont basées à Santa Cruz et pas mal de compétitions y sont organisées. Cela donne donc un esprit « hella chill » ( super détendu en californien 😉). On continuera ensuite jusqu’au quartier de Westside, réputé pour ses restaurants et bars. Et quoi de mieux qu’une bonne bière artisanale pour finir cette longue journée ? 🍻

Le lendemain, on s’attaque à Downtown Santa Cruz et sa rue piétonne où on trouve tout un tas de cafés et boutiques. Le gros tremblement de terre de 1989 a détruit les anciens bâtiments du XIXe siècle mais la balade reste agréable et nous mène jusqu’au fameux Santa Cruz Beach Boardwalk, un parc d’attraction ouvert en 1907. C’est l’un des plus vieux des Etats-Unis et son charme rétro est indéniable. Certaines attractions ont bien sûr été modernisées depuis. Les principales attractions étaient fermées pendant notre visite du dimanche matin mais on peut quand même se balader sur ces planches aménagées et profiter de la belle vue sur la baie de Monterey.

Rentrer par la montagne

L’avantage d’avoir une voiture ce n’est pas juste de pouvoir faire des trajets inaccessibles en transport en commun. C’est aussi et surtout de pouvoir passer par des routes beaucoup plus jolies que les grosses autoroutes qui filent vers San Francisco. C’est donc le choix qu’on a fait dimanche : s’enfoncer un peu dans les montagnes qui courent le long du milieu de la péninsule. Des montagnes bien boisées qui cachent de très jolis décors. La route serpente dans la montagne et on découvre des endroits insoupçonnés. Des villages au cœur de la forêt, cachés sous les grands séquoias et parfois, au détour d’un col, une vue dégagée sur la baie.

Alors, ça vous donne envie de faire un road-trip en Californie ?

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.